ooo EXPERIENCES ooo



EMISSION DE TELEVISION au printemps 2000

Photos du tournage
Reportage sur France3 du 6 au 7 mars.
2 pages sur LYON FIGARO le 6 mars



Les biefs du Pilat sont situés dans la vallée du Gier à 10 km au sud de St Chamond , dans le massif du Pilat . Depuis 1985, 4 biefs ont été réalisés pour vérifier, à différents endroits et sur une période assez longue le fonctionnement des biefs. Une certaine expérience a été tirée de cette aventure tant sur les connaissances hyrauliques du fonctionnement des biefs que des réactions en général de tous les acteurs qui ont de près ou de loin participé au projet.

Plan de situation du bief de Fonterine et du bief de Chavanol.

<<<....Le bief de Fonterine était sur trois niveaux.Actuellement, seul le niveau bas est entretenu car les autres n'ont plus jamais d'eau



<<<....Le bief de Chavanol rejoignait le bief Fonterine
  • Les premiers biefs sont réalisés à Fonterine sur 3 niveaux à 650 mètres d'altitude et sur 2km de long au dessus du barrage de la Terrasse sur Dorlay. De ces biefs il ne reste que 600m au niveau inférieur, il est agrémenté d'une cascade de novembre à juin.

  • Le deuxième bief de Chavanol à 700 mètres d'altitude et de 2,5km prélève les excédents du ruisseau Artiole et rejoint Fonterine.Ce bief est périodiquement détruit par un inconnu qui a décidé que l'eau devait descendre le plus vite possible vers la mer...

Plan de situation du bief du saut du Gier et du bief de La Roche.

<<<....Le bief de la Roche rejoignait la Chomette.



<<<....Le bief du saut du Gier traverse le grand Chirat
  • Le troisième bief se situe au dessus de la Roche sur le territoire de Doizieux, il est à 1050 mètres d'altitude et long de 3,5 km. Une cascade à 500 mètres du départ agrémente les promenades du dimanche. L'exploitation forestière a interrompu momentanément le fonctionnement de ce bief. En cours de restauration ce bief est également détruit par les exploitants forestiers du secteur...

  • De plus en plus haut, le quatrième bief démarre à 1150 mètres d'altitude sur la rive droite du Gier, et s'enfonce dans la forêt sur 1,5km en direction du Planil.
    En décembre 99, la tempête avait détruit les 200 premiers mètres du bief a nécessité un gros travail de réparation .

La mesure du débit s'effectue en passant lors des opérations d'entretien grâce à un déversoir en " V " étalonné .



Un ouvrage de prise latérale permet de respecter le débit minimum légal pour le cours d'eau en aval tout en évitant de détruire le bief par un débit trop fort grâce à un limiteur de débit.



Ces biefs, au fonctionnement épisodique selon la pluviosité et la disponibilité de la main d'oeuvre, ont permis de mesurer la valeur moyenne des vitesses d'infiltration et de bâtir un projet plus officiel....




Calcul de la vitesse d'infiltration moyenne d'un bief:

Débit à l'entrée du bief : Q = 5 l/s ( litres / seconde )
soit en une heure : Q = 5x3600 = 18000 litres = 18 M3/H

Longueur du bief : 1 KM = 1000 M
Largeur moyenne du bief : 20 cm = 0.2 M
Surface du fond du bief : S = 0.2(M)x1000(M) = 200 M²

Vitesse d'infiltration verticale moyenne :
V (M/H) = Q/S = 18 / 200 = 9 / 100 = 0.09 M/H
Soit 9 cm/H ou en une minute 9/60 = 0.15 cm/minute = 1.5 mm/minute

Retour page d'accueil Retour à l'accueil
© Tous droits réservés 1999 Les biefs du Pilat