oooo PROJETS SCIENTIFIQUES oooo



PROJET SCIENTIFIQUE DANS LA LOIRE

En 1998,afin de valider le concept de la gestion globale de l'eau grâce à une infrastructure de captage , de distribution et d'infiltration des eaux excédentaires de ruissellement, l'association des Biefs du Pilat avait proposé de réaliser des essais scientifiquement suivis par des partenaires au projet.
L'association des Biefs du Pilat avait rassemblé des partenaires scientifiques, établit un dossier et réaliser les démarches pour obtenir autorisations et crédits necessaires.
Les essais réalisés depuis 1988 sur le réseau des Biefs du Pilat de la vallée du Dorlay avaient déjà permi de tirer des valeurs de vitesses d'infiltration dans des conditions variées. Ces essais ont servi de base au dimensionnement du projet de bief expérimental qui devrait disposer de plus de moyens afin de vérifier l'incidence des biefs sur les soutiens d'étiage.
L'incidence sur la qualité de l'eau faisait également parti des essais à vérifier.


Un projet de bief expérimental de 3 km était prévu sur la commune de St-Genest-Malifaux.
Il a été bloqué par l'absence de maître d'oeuvre qui, devant être un groupement territorial, est seul habilité à recevoir et gérer le budget accordé par l'Agence de bassin Loire Bretagne.
Ce Bief expérimental devait être réalisé à 1150m d'altitude et être suivi par les services techniques du Cemagref et de l'Ecole des Mines de St Etienne.
Aprés avoir contasté le manque d'intérêt des acteurs du Parc Régional du Pilat pour ce projet, ce même projet à été proposé au Syndicat des Trois Rivières qui n'a pas pu donner suite.

Un autre projet d'un bief expérimental de 10 km a été présenté à la mairie de St Chamond et au Contrat de Rivière du Gier qui n'ont pas donner suite non plus.
Ce bief, situé à environ 800m d'altitude, régulerait les eaux de la rive droite du Gier jusqu'au barrage de Soulages.

Exemple d'application d'un réseau de biefs sur les hautes vallées du Gier et du Dorlay

<<<4 niveaux de biefs( à1200,1000,800 et 600M d'altitude) permettent de répartir les eaux des bassins versants du Gier et du Dorlay



COLLABORATION AVEC LA FACULTE DES SCIENCES SEMLILIA DE MARRAKECH

En juin 2000 l'Association Sidi Moussa du Developpement de Marrakech propose une demande de collaboration scientifique avec Les Biefs du Pilat en vue proposer un projet au Maroc pour mieux gérer les ressources en eau grâce à la technique des biefs.
Un premier contact a eu lieu à St Chamond.
Une conférence sur le gestion globale de l'eau a eu lieu à Marrakech en octobre. Ce projet n'a pas été poursuivi non plus

Retour page d'accueil Retour à l'accueil
© Tous droits réservés 1999 Les Biefs du Pilat